09 avril 2009

Google Developer Day – community feedback

Google organisait jeudi en fin d’après midi une soirée pour présenter son AppEngine en version Java à la communauté et récolter un premier feedback. Didier Girard était de la partie, décidément toujours sur les bons coups :)

L'annonce, c'est bien sur Google App Engine for Java + GWT 1.6 + un plugin Eclipse.

Premier point, la plateforme est un pseudo tomcat tournant sur un Java6 « à la sauce Google ». Comprenez que certaines API Java sont blacklistées, soit parce qu’elles n’ont aucun sens sur le « cloud » (java.io.File par exemple), soit pour des questions de sécurité. Il n’est par exemple pas possible de lancer un Thread, et certaines pratiques de réflexion ne sont pas autorisées.

Ces petites limitations ont un gros impact sur les frameworks que nous pouvons utiliser. Guillaume Laforge a fait un gros travail d’analyse sur Groovy pour le rendre compatible (et accompagner ainsi l’annonce très relayée de Google). De nombreux autres frameworks ne sont apparemment pas compatibles. La liste des outils (in)compatibles reste bien sur à construire (je projette d'ailleurs de faire ma première appli AppEngine sur ce sujet).

Autre restriction, la « base de données » de AppEngine n’est autre que BigTable, l’espace de stockage géantissime de Google – et qui n’a rien à voir avec une base relationnelle. DataNucleus (l’ex JPOX) a été choisi pour fournir aux développeurs une approche JDO ou JPA. Bizarrement, c’est la première qui est mise en avant par les wizards et exemples du SDK. JPox était en effet un outil JDO de premier plan, mais la compatibilité JPA n’en est qu’une surcouche. Autre point, déjà JPA a tendance à nous faire faire des choses « pas très bonne au sens relationnel » car on a tendance à oublier trop facilement la base de données qui se cache derrière. Avec BigTable c’est encore pire, car il ne faut pas envisager de passer par des jointures. Autrement-dit, même API qu’en JEE « traditionnel » mais pas mêmes usages et bonnes pratiques !

Pour ceux qui ne veulent (ou peuvent) pas héberger leurs données en dehors de leur SI, Google propose une API « Secured Data Channel », une sorte de trou de souris dans votre Firewall, sécurisée en SSL, et permettant au « cloud » Google d’accéder à vos données. A priori raisonnable, mais ça sent tout de même le hack ;)

Tout ça fait beaucoup de restrictions me direz-vous. Bien sur, pour déployer sur AppEngine une appli « hello world » cela prend deux clics, et l’infrastructure Google peut alors prendre en charge des pics de charge faramineux sans qu’on ait rien eu à prévoir.

Quel est la cible de AppEngine for Java ? Pas les applications JEE, vu l’inconnue sur le bon fonctionnement des frameworks, et surtout pas en l’état vu la nécessité de repenser la persistance des données. Par contre, tout développeur qui fait du JEE au boulot se retrouve en terrain connu pour déployer son appli perso. Et c’est bien la cible de Google : plus d’applications = plus d’utilisateurs du web = plus de revenus. Vous qui n’arrivez pas à vous mettre à PHP, qui ne pipez rien à python, vous allez pouvoir faire votre petite appli Java avec les outils habituels, avec votre API JPA pour stocker des données, avec GWT 1.6 pour faire de supers applis Ajax sans rien y connaître, et publier tout ça sur le Net pour pas un radis. Et si jamais votre site de vente de schewing-gum usagé explose les scores en raison d’un Buzz incontrôlé, l’infrastructure Google tiendra le choc !

  • Vous cherchiez une solution de cloud-computing pour votre entreprise ? Attendez que AppEngine se stabilise - ou plutôt, qu’on apprenne à bien l’utiliser et que les frameworks évoluent en conséquence. 
  • Vous cherchez à héberger votre idée de super appli délire que personne y avait pensé avant, AppEngine est pour vous ! Au mieux, vous allez lancer le nouveau YouTube, au pire, dans 2 ans, vous vous vendrez comme expert AppEngine à tous les cabinets de recrutement ;)
Surprise pour moi de ne pas voir dans le package Google Guice. Le marketing de Google ne semble pas chercher à pousser ce framework, cela aurait pourtant été une occasion sans équivalent.

Au passage, je prépare un chtit plugin Maven pour ceux qui ne veulent pas se contenter du plugin Eclipse proposé par Google : http://svn.codehaus.org/mojo/trunk/sandbox/google-app-engine-maven-plugin/

Merci à Didier de m'avoir transmit une invitaton pour cette soirée, qui a soulevé de nombreuses questions et beaucoup d'intérêt ;)


2 commentaires:

Arnaud a dit…

Tu devrais rentrer en contact avec Jason. Il essaie de bosser avec Google (Greg - http://kickstyle.net/) pour déployer les artefacts google sur le repo central et pour créer un plugin...

Mickaël a dit…

Bonjour,

J'ai choisi d'apprendre Hibernate-Spring-GWT pour un nouveau projet, développé avec Eclipse et Maven.

J'ai toutes les peines du monde à faire fonctionner Maven et GWT 1.6. Est-ce possible - sans bricolage - ou bien devrai-je attendre quelques temps ?

Merci.