16 novembre 2009

Devoxx, day1

L’université JSF s’est montrée assez décevante. Les organisateur de Devoxx se sont amusés à développer une application Flex qui diffuse dans le hall sur écran géant les twits marqués #devoxx, avec un effet d’animation bien sympa (un truc en Flex quoi). On a pu y lire de nombreuses critiques qui me confortent dans ma perception de la session… par facile de contenter tout le monde ;)

Pendant la pause, je rencontre au hasard d’un des nombreux tableaux blancs d’expression libre une connaissance du web : Ceki Gülcü à qui on doit log4j et slf4j. J’en apprend ainsi un peu plus sur l’échappée de slf4j hors de la fondation apache et la création de logback. La communauté autour de log4j semble avoir atteint une taille critique qui la paralyse dans sa possibilité de prendre des décisions fortes, comme en témoigne le gel de log4j 1.3. La seule critique que j’ai sur slf4j, et que Ceki a bien noté, c’est l’absence de varargs pour contruire des logs avec de nombreux paramètres. En dehors de ce point de détail c’est clairement pour moi l’avenir du log – Ceki présente une session sur le sujet Mardi matin pour ceux que ça intéresse…

slf4j-logo

Je lui fait une publicité éhontée pour GWT qu’il va expérimenter dans les mois à venir, pendant qu’il me vante les mérites sans fin de Wicket que je vais découvrir dans une semaine. Echange d’expérience, de bonnes pratiques et de points de vues très enrichissant.

J’enchaine avec un Tools in Action sur Hades, un outil qui interprète les noms de méthodes des DAO pour économiser l’écriture du code barbant d’accès à la base. Ca ne vous rappelle rien ? J’ai échangé quelques mots avec le speacker/createur de cet outil et je pense lui piquer quelques idées pendant qu’il ira faire un tour su mon site pour comparer nos idées. L’open-source a du bon !

Le WiFi, complètement pris d’assaut par plusieurs centaines de voraces, est à genoux. Le temps de piquer un câble réseau sur une table sponsor -- merci à SpringSource de sponsoriser sans le savoir ce blog ;) -- pour publier ce billet et je fille récupérer mon bagage avant que le vestiaire ne ferme…

Demain on attaque les choses sérieuses : la chasse au goodies dans les stands :D !

2 commentaires:

MD a dit…

J'ai jeté un œil à Hades, c'est vraiment pas mal. L'avantage par rapport à Fonzie est qu'ils n'utilisent pas de "Hot Linking" pour implémenter les méthodes DAO. Il y a de bonnes idées à prendre.

nicolas deloof a dit…

Si par "hot linking" tu parle de la compilation par AspectJ, effectivement Hades ne repose pas sur ce principe. Par contre il nécessite une approche "classique" par DAO, ce que j'ai voulu éviter dans Fonzie (sur la base de l'exemple de Grails). Le code métier est déjà bien assez compliqué pour ne pas s'ajouter une Nième couche d'abstraction avec la persistance, déjà normalisée par JPA. Par contre il faudra que je repique le principe de Pagination de Hades ainsi que la possibilité de greffer du code spécifique, et pas "juste" des NamedQuery - bien que sur mon projet actuel pourtant bien joufflu ça n'ai pas été nécessaire pour l'instant