09 janvier 2011

Apple, 3 mos plus tard

Il y a trois mois, je sacrifiais mon compte en banque pour commander un MacBookPro. Le refurb a même réussi à me faire croire que je faisais une économie en ne lâchant "que" 1700€... 3 mois après, que donne la migration de l'OS aux fenêtres vers celui aux pommes ? Je vous donne ça un peu en vrac, faites le tri :

MacOS est un environnement magnifique, avec de nombreux raffinements auxquels on s'habitue bien vite. Si on met évidemment un petit moment pour trouver ses marques, il se prend en main rapidement (bien plus vite qu'un Linux pour avoir déjà testé). Par contre, la légende du "tout marche out-of-the-box" est largement sur-estimée. Si on part avec un système bien plus complet que lorsqu'on vient d'installer un Windows et qu'on a tout juste un notepad, il reste bien des softs à chercher sur le Net pour compléter le système, et diverses magouilles à trouver pour tout mettre au clair. Google est ton amis, et on s'en sort tout de même assez vite.

Ces détails de prise en main réglés, le système est comme promis extrêmement stable (j'ai rebooté 3 fois depuis octobre ...) et très performant. Il faut que je lance l'encodage vidéo pour le breizhjug pour constater les syndrome du système chargé à bloc et les freeze qui vont avec (sachant que je n'ai pas cherché à limiter le processus).

Côté dev, j'ai profité de l'occasion pour passer à Idea, et pour le reste travailler sur un système type-Unix est bien appréciable. Tous les outils en ligne de commande sont présents (ou disponibles sous forme de MacPort) et on oublie les problèmes d'encodage ou de format EOL qui pénalisent toujours les environnements Windows.

MacOS est donc un environnement bien agréable, aussi bien en tant qu'utilisateur que comme développeur. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'une prison dorée : rien que pour raccorder le portable à un écran externe (fonctionnalité de fou-fou) compter 29€ d'accessoire (c'est sur, un connecteur HDMI aurait dénaturé la machine). Idem pour l'extension vendue 20€ permettant de lire des fichiers MPEG avec Quicktime. Pas de doute, Apple est avant tout la fusion parfaitement réussie entre le design et le marketing. Si vous ne l'aviez pas compris en constant le prix des machines, préparez le porte-monnaie ! Bien sûr, on trouve quelques (très bons) softs opensource ou freeware pour Mac, mais ça reste un marché bien plus confidentiel. Si les softs natifs macos sont généralement aussi bien léchés que le système, le manque de choix est parfois regrettable.

Préparez-vous aussi à devoir subir les changements de politique de Steeve. On m'avait par exemple vanté les mérites d'un système qui intègre de base Java et Maven, 15jours plus tard Apple passait l'éponge sur sa JVM pour rallier OpenJDK (ou plutôt, laisser à OpenJDK le soin de combler le vide ainsi créé). On peut pour l'instant encore installer ses softs sans passer par l'Apple Store, mais qu'en sera t-il de la prochaine release ?

Soyons clairs, mon PC reste allumé uniquement pour OutLook parce que je n'ai pas réussi à accéder à ma messagerie Exchange. Cependant, je ne pense pas que le Mac soit la solution ultime pour les développeurs. Cela reste un système fermé, piloté par la vision d'un gars connu pour ses retournements de veste (demandez à ceux qui ont un Mac PowerPC), exploitant son image haut de gamme et son avance en terme de design et d'ergonomie pour justifier des tarifs doubles de la concurrence. Nous autres développeurs sommes une minorité dans le pannel des clients Apple (comparé au monde de la photo ou de la PAO par exemple), aussi le système a plus de chance de s'orienter vers du tout sous contrôle que vers de la machine de geek.

Linux est malheureusement (?) trop dispersé pour jouer sur le même front, mais reste une solution à considérer pour tirer les mêmes bénéfices en tant que développeur - à condition de ne pas avoir besoin de la suite MS Office.

Moralité : si on vous propose un Mac dans le cadre de votre boulot, c'est un réel avantage, et pas uniquement un attrape-geek. Par contre, si vous voulez juste quitter le monde Windows et devez sortir les 2000€ facturés par Apple de votre poche, regardez aussi ce qui se fait alentour avant de signer...

6 commentaires:

Sébastien Vuillet a dit…

Pour info, j'utilise Ubuntu depuis des années déjà et MS Office (Word, Excel) fonctionnent à merveille avec wine.

Aurélien Pelletier a dit…

Idem, Libreoffice marche dans 95% des cas pour les docs office. Sinon j'ai un winXP dans une vm virtual box

Xavier SEIGNARD a dit…

ma machine perso tourne depuis 5ans sous linux, actuellement et depuis 4ans sous ubuntu.

je viens de commencer un nouveau job avec un macbook pro 17pouces, une tres belle machine.

pour le boulot d'informaticien je recommande chaudement linux qui est sans egal, et tant pis pour les softs incompatibles, ils avaient qu'à utiliser des formats ouverts

Mickael a dit…

Salut Nico.

C'est vrai qu'avec 2000 euros t'as plus rien (c'est la crise !!).
As-tu fait la somme de toutes les dépenses liées à ton très très beau joujou ?
Je pense qu'une configuration Linux avec un budget de 2000 euros correspond à une belle bête de course...supérieure à un très beau MAC. C'est le dilemme : Le prix / les performances / la beauté (ou le design) !
Je rejoins Xavier sur un boulot d'informaticien. Néanmoins le choix d'un environnement dépend surtout de ce que l'on veut faire avec l'outil informatique.
On attend l'article "1 an avec une pomme !"

Frédéric a dit…

Et 6 mois plus tard déjà ?

Toujours convaincu par le Mac ?

Je pose pas si innocemment la question car je suis devant un choix cornélien : passer du "coté obscur" (=mac) en sachant que j'aurai une baisse de productivité au début mais que tout le monde me dit qu'ils ne reviendraient pour rien au monde en arrière :)

En fait ce qui me fait le plus peur, comme tu le dis très justement dans ton article, c'est de ne pas retrouver la richesse des freewares qu'on pourrait retrouver dans le monde de bilou ou de linus...
Est-ce vraiment le cas ? Ou était-ce simplement le fait que tu ne connaissais pas encore les bonnes adresses ? :)

nicolas deloof a dit…

6 mois plus tard, y'a pas photo, je ne reviendrais pas en arrière. Certes les barreaux sont dorés, mais on est tout de même à l'aise...

En dehors de l'aspect adaptation (on s'y fait assez vite) un gros avantage d'OSX c'est les deux facettes :
- "user" : je glisse une appli dans /Applications c'est installé, je la glisse dans la corbeille c'est désinstallé. Si je veux installer un proxy pour déplomber un truc HTTP je ne veux pas perdre 20 minutes à compiler/installer un truc
- "root" : l'accès a bash et à un vrai Unix (ou presque) pour mettre au point des scripts ou des trucs touchy. Ideal pour tester tes devs dans un environnement réaliste (sauf à être fan de cygwin)

Et puis, quand tu vois le prix des Snoy Vaio, tu te rends compte que Apple est tout simplement dans la gamme de prix des machines qu'il fabrique, ils n'ont tout simplement pas de bas ni de milieu de gamme !