11 juin 2014

DockerCon

Pendant deux jours, Docker a été à l'honneur avec la première édition de la DockerCon, à laquelle participait mon collègue Michael Neale que je maudis pour avoir eu une place et pas moi.



Pendant notre petit tour des JUG avec David Gageot, nous abordons en fin de session un "what's next" avec un gros disclaimer, de circonstance lorsque de l'autre côté de l'atlantique ont lieu des annonces officielles. 

Nous ne nous sommes pas trop trompés jusqu'ici, car les annonces majeures ce sont :

  1. Docker production ready 1.0 - ok, ça fait conference-driven-development, et un 1.0.1 va évidemment suivre, ceci dit la version 0.12 qui a précédé était déjà super-stable, donc ce n'est pas que du marketing.
  2. Des témoignages d'acteurs majeurs. RackSpace, NewRelic, Ebay, Twitter ... autant d'innovateurs qui ont déjà commencé a adopter Docker dans leur boite à outil. J'espère que vous allez leur emboiter le pas :)
  3. Le re-vamping de l'index (build et hébergement des images Docker) en "DockerHub". Michael a discuté avec eux de l'intégration Jenkins, présentée en keynote de la conférence. L'idée est de "laisser faire Jenkins pour valider une image, chacun son taf" et j'ai donc préparé l'indispensable plugin qui va avec, n'allez pas voir pour l'instant il ne fait rien :) Je vais surtout bosser sur une intégration OAuth propre, la partie "validation d'une image" ayant par définition une signification différente pour chacun.
  4. Des annonces en tout genre, entre autre le positionnement très fort de Google sur Docker. Il faut dire que Google est à l'origine de cgroup donc fait partie de l'écosystème des containers depuis un moment.
  5. De nouvelles briques pour l'écosystème Docker. Si vous avez vu notre prez', Docker gère le container mais laisse aux outils tiers l'orchestration de l'infrastructure. CoreOs et Mesos sont les gros-mots qui reviennent souvent sur ce sujet, mais l'équipe Docker a aussi lancé libChan (communication entre containers) et libSwarm (composition de services à base de containers).
Bref, nous n'avions certes pas tout prévu, et tant mieux, mais nous n'étions pas complètement à côté de la plaque :)