01 juillet 2014

Carte bleue NFC

Après renouvellement de ma carte bleue j'ai découvert qu'elle était équipée d'une antenne NFC, qui permet le payement sans contact. Première surprise, ce paiement se fait sans que je valide quoi que ce soit, ce qui ne m'a pas tellement plu. Mais je suis rassuré en lisant http://www.cartes-bancaires.com/spip.php?rubrique81 :


Puis-je faire une transaction sans contact sans m’en rendre compte ?
Non, il est impossible d’effectuer un paiement sans contact sans le vouloir. En effet, c’est vous qui déclenchez le paiement en approchant votre carte à moins de 3 à 4 cm du terminal du commerçant pour valider le montant inscrit. Au-delà de cette distance votre carte sans contact ne peut-être activée. Vous restez donc maître de vos paiements sans contact. En outre, toute transaction sans contact se conclue par l’émission d’un ticket de 
caisse.
Ah ben s'il y a un ticket de caisse, alors tout va bien.

Seconde surprise, après quelques recherche : les données de ma carte sont envoyées en clair via le protocole sans fil, sans aucune forme de sécurisation. Un peu comme quand le stagiaire vous dit que le mot de passe est sécurisé par encodage Base64, mais en pire.

Donc en gros, les infos de la bande magnétique de la carte sont exposées sans contact a quiconque passe à proximité. Car si le protocole NFC est limité à quelques cm avec une antenne compacte - comme celle intégrée dans la carte bleue - un récepteur bien pensé et bien amplifié doit permettre de capter sans problème depuis le fond d'une poche ou d'un sac à main en profitant de la promiscuité d'un métro à l'heure de pointe. Vous pouvez lire ici une explication détaillée sur les limites techniques de distance en NFC.

On me répond que le débit est limité à 20€, mais là n'est pas le problème (encore que...). En laissant ainsi mes coordonnées bancaires exposées, je permet à un malveillant mais ingénieux bricoleur (avec un tonton dans la mafia) de collecter des données valides pour fabriquer de vraies-fausses cartes.

Et non, tout le monde n'utilise pas la puce de la carte bleue et la validation par code PIN. Allez faire un tour aux USA pour vous en convaincre - ils sont en avance sur pas mal de sujets, mais clairement sur le payement par carte c'est la préhistoire. En 4 jours à San Francisco pendant Google IO, j'ai effectué une dizaine de paiements par carte par seule lecture de la bande magnétique, et même un avec le "fer à repasser" que les moins de 30 ans n'ont sans doute jamais vu.

Une seule fois (sic) on a noté le code de vérification (les fameux trois derniers chiffres au dos). Par ailleurs, le succès de Square qui se base aussi sur la seule bande magnétique est révélateur.

J'ai adopté une solution un peu radicale pour "désactiver" l'antenne NFC (on peut faire plus propre), sinon il parait qu'on peut demander à sa banque un échange contre une carte sans NFC - avec des frais bien évidemment.

Mais bon rassurez-vous, votre forfait de services bancaires inclut une assurance contre utilisation frauduleuse de votre moyen de payement, bien plus utile que de mettre en place une solution techniquement fiable...





2 commentaires:

Unknown a dit…

Moi aussi il faut que je "neutralise" ma puce NFC. C'est assez incroyable de voir un truc aussi peu sûr se répandre ainsi...

Quant à l'assurance remboursement en cas d'utilisation frauduleuse, j'ai testé, il faut savoir que le remboursement prend au minimum un mois. Et forcément si on est à découvert à cause de cela, la banque nous le facture...(ça n'a pas été mon cas mais 500 euros en une série de petites transactions frauduleuses en quelques jours, faut avoir l’œil sur le compte régulièrement...)

Ludovic Borie a dit…

Je me disais qu'un petit boitier bien placé dans les portiques du métro, avec tous les gens qui posent leur portefeuille ou leur sac à main pour passer...