01 juin 2015

filmer une conférence (suite)

Ce billet fait suite à celui-ci.

Je vais faire ici un focus sur la capture de ce que le conférencier présente. Si ce ne sont que des slides, il est bien sur plus simple de lui demander son support à la fin de la session (en PDF s'il craint une réutilisation sans autorisation). Par contre s'il y a des démos ou du live coding, la session n'a pas grand intérêt une fois mise en ligne sans capture de ce que le public suit sur l'écran.

J'évacue l'idée de filmer l'écran de projection, ce qui donne une image blanche, sans contraste, déformée - bref "dégueulasse". On va dire que ce sera notre plan B si le reste échoue et d'ailleurs on part là dessus pour la keynote BreizhCamp :\

La solution : capturer le signal vidéo tel qu'il est envoyé au vidéo-projecteur.

Pendant deux années, sur les conseils de l'équipe Devoxx, nous avons utilisé un boitier Epiphan vga2usb, pas trop cher et qui marche plutôt bien. La qualité est assez moyenne (résolution limitée, peu d'images/s) mais au moins le contraste et le piqué sont au rendez-vous. 

Mais nous sommes en 2015, aussi les salles bien équipées sont passées au HDMI.


Challenge : trouver du matériel d'acquisition/enregistrement HDMI adapté.

Il existe des solutions est assez comparable à ce que nous faisions avec le VGA2USB : un boitier qui reçoit le flux vidéo, le capture, et transmet l'image capturée au un PC - j'en parlerais dans un prochain billet - pour encodage / stockage / diffusion. C'est fonctionnel, mais mon expérience avec le vga2usb montre que ça reste lourd à mettre en oeuvre. Donc, pour une soirée JUG c'est faisable, mais pour une conférence comme le BreizhCamp, enchaîner tous les talks devient vraiment compliqué.

Heureusement, l'explosion du jeu vidéo et des chaînes youtube associé nous aide, aussi on trouve plein de solutions grand public.

Nous avons donc fait l'acquisition d'un Avermedia GameCapture HD II (120€), solution que j'ai choisi pour son disque dur intégré. Un bouton rouge "record" et basta, la session commence - pas de PC raccordé et d'enregistrement à lancer depuis une appli Windows propriétaire.

Premier essai - première déception : c'était sans compter sur le côté "HD" du HDMI et donc son pendant, le HDCP - protection anti-copie.


Le HDMI véhiculant l'image numérique en haute définition, nos majors ont eu très peur qu'il soit la source d'un nouveau mode de piratage, et ont donc planché sur une protection. Si votre lecteur blue-ray diffuse un contenu HD ayant des droits à protéger, il demandera à l'écran raccordé à l'autre bout de montrer pate blanche. La sécurité a évidemment été rapidement cassée, mais bon c'est un autre sujet.

La sortie HDMI du Mac respecte HDCP, ce qui en soit est logique, mais il a la bonne idée de le faire même lorsque vous ne lisez pas un film payant sur iTunes. En effet, la négociation de la qualité de restitution se fait à la connection du câble HDMI, aussi impossible pour le Mac de dire tout d'un coup "hey, ta vidéo d'Iron Man 4 est protégée! donc je passe en SD". Résultat, vous ne pouvez pas enregistrer votre propre flux vidéo, c'est cool les DRM.

Un MacMini raccordé au GameCapture, on appuie sur sur "record", et m...


Inutile de chercher côté configuration soft, c'est peut être possible mais je ne vais pas demander à chaque speaker de bricoler sa machine pour désactiver une option graphique bas niveau. Si je devais partir là dessus je leur demanderais simplement d'installer un soft de screen-recording ! 


Il existe une solution un hack plus "intéressant" : un splitter HDMi bas de gamme made in China.


Je vous vois venir : "mais euh, ton splitter il n'a qu'une seule sortie ?" - ce boitier est en effet en principe conçu pour dupliquer le signal sur deux sorties, mais nous n'utilisons pas cette fonction (quoi qu'elle pourrait servir pour brancher un écran de contrôle). Non, l'intérêt de ce boitier c'est qu'il implémente HDCP avec le pieds.

En gros, quand on branche deux équipements HDMI, la source négocie avec l'écran pour vérifier qu'il est conforme et activer la HD 1080, et sinon dégrader la résolution, voir bloquer complètement l'affichage. Mais les développeurs de ce boîtier n'ont du lire que le titre de la spec, et du coup il se prend les pieds dans le tapis et dans le doute renvoie "ok, tout va bien" à la source vidéo.

Coup de bol me direz vous - en effet - si vous doutez, prenez un HDFury (convertisseur HDMI -> analogique HD -> HDMI) c'est un peu plus cher mais sans doute plus déterministe :)

Donc bref, nous n'utilisons pas le splitter comme splitter mais pour ça ... euh ... capacité à faire sauter le HDCP - et du coup permettre au Avermedia de faire son boulot. Le speaker n'a plus qu'à brancher le câble HDMI, on appuie sur record, et on récupère un fichier mp4 en HD1080, comme sur cet exemple :



Ce matos arrive malheureusement un peu tard et je ne suis pas sur qu'on puisse l'exploiter correctement pour le BreizhCamp faute d'expérience. Dans un prochain article je vous parlerais d'un autre boitier de capture HDMI : le BlackMagic Intensity Extreme.

2 commentaires:

Ninette Ratté a dit…

Maintenant il y a trop de nouveauté, surtout dans les technologies! :) Mais les gens les utilisent seulement pour s'amuser! Mais je sais un site http://casinoenlignecanadians.com/quebec/ avec l'aide de quoi on peut gagner de l'argent en jouant aux jeux préférés dans n'importe quel ordinateur ou portable! :)

Jean a dit…

>Dans un prochain article je vous parlerais d'un autre boitier de capture HDMI : le BlackMagic Intensity Extreme.

je ne crois pas avoir vu passer ce fameux prochain article ! :)