11 novembre 2009

visual management, SCRUM et tout ça

Je sors juste de formation SCRUM Master et (ceux qui suivent ce blog le savent déjà) j'expérimente par ailleurs le management visuel.

Selon le principe du "eat your own dog food", et aussi du "mieux vaut tester d'abord sur un cas simple avant de trop se la jouer" je fais un petit essai @Home :

Je suis en train de faire la déco complète de ma chambre, donc :
  • Delphine joue le rôle du product owner. Elle donne les objectifs, comment les valider, et leur "valeur" relative - exercice un peu étrange auquel elle s'est pliée en me prenant pour un dou-dingue qui sort de sa formation tout frétillant d'excitation.
  • Je joue le rôle de l'équipe, et aussi du ScrumMaster - c'est donc totalement biaisé par rapport à la méthode théorique :)
  • Il n'y a pas vraiment de Sprint, plutôt des heures libres pour bosser par ci par là dans la semaine. Disons qu'on pratique plutôt le ScrumBan pour ceux qui ont lu cet essai.
Au niveau organisation, ça donne ça :

  • plein de choses à faire
  • une tâche entamée qui pose déjà problème et dépasse largement l'estimation en "heures idéales"
  • du mal à intégrer rapidement des tâches à forte valeur métier car elles dépendent d'autres tâches de faible valeur

  • L'objectif est donc atteint :
    • vision claire et immédiate de l'avancement (ou du non avancement dans mon cas) - ça tombe bien, c'est le but
    • vision claire des tâches à prioriser, et de la difficulté de les intégrer
    • la limitation du nombre de tâches en parallèle imposée par le kanban n'empêchent de me disperser (c'est mon gros défaut) - c'est un garde fou intéressant pour ne pas introduire de gaspillage de temps et d'énergie.
    A suivre pour savoir si l'aménagement de cette chambre terminera dans des délais raisonnables et satisfera le Product Owner, ce qui dans mon cas est un objectif non négociable ;)