21 octobre 2012

Let's go party !

Dans mes précédents billets, je vous ai parlé de JavaOne côté technique, mais il y a un autre aspect de la conférence que vous pouvez plus difficilement vendre à votre patron pour obtenir votre billet, et qui pourtant fait pleinement partie de l'événement : les Parties ! (attention à ne pas confondre avec un autre type d'activité annexes).

Premier exemple du genre : invité par Ludovic Poitou pour un "apéro Forgerock", je viens donc prendre un verre dans un pub proche de la conférence, privatise pour l'occasion. L'occasion de rencontrer des gens en tout genre, dont quelques têtes connues


"meet your idol" était jusqu'ici le slogan de JavaPolis :)

Second exemple du genre : la réunion de la French-Mafia, autrement dit une petite bouffe entre Français. Etant encore novice à l'OSSGTP je n'était pas officiellement compté, mais Benjamin Mestrallet ayant été retenu en début de soirée j'ai tout de même eu droit à une place à la table des mafieux. 



Plus cocasse : avec mes collègues de CloudBees, j'étais invité à une "Zeroturnaround Party". La journée de conférence terminée, je rejoins Kohsuke en train de discuter avec Fred Simon, puis viennent Guillaume Laforge et John Smart, la discussion se prolonge... jusqu'à ce que tout le monde dise "allez on y va" - ce qui nous amène au porte de l'hotel ou nous attendent deux limousines, pendant que les discussions continuent.


Quelques minutes plus tard, nous nous retrouvons sur les quais où un bateau au couleurs de jFrog nous attends. Je réalise alors que j'ai du rater un truc à un moment, et que je ferais peut être mieux de m'éclipser, mais nos hôtes ne semblent pas vouloir me jeter par dessus bord, alors ...



Cette soirée privée était l'occasion pour JFrog d'annoncer un très intéressant projet dont j'aurais l'occasion de vous reparler lorsqu'il sera officiel. Les invités "officiels" étaient conviés à cet événement pour (profiter ensemble d'un bon moment et) avoir du feedback de la part de membres représentatifs de la communauté. De nombreux échanges ont suivi et je pense que l'équipe JFrog a reçu ici un bel encouragement pour finaliser le projet. Pour ma part évidement je jouais un peu le rôle de l'intrus, aussi je m'en suis excusé le lendemain, mais venant d'un Français ils s'attendait à tout :P

Dernier exemple du genre, et pas des moindres. JavaOne se déroule en même temps que Oracle Open World, la grand messe de l'écosystème Oracle à cravate. Le jeudi soir est donc l'occasion d'une fiesta qui dépasse tout ce auquel je m'étais préparé. 
Lary nous a donc tous conviés - enfin, pas tous : il faut avoir le bracelet magique, mais vu la queue ils étaient nombreux à avoir un amis qui peut leur fournir le dit bracelet - à un concert de Pearl Jam sur fond de barbecue géant et de fête foraine.

 
Ce sont donc 8 barbecues géants et une douzaine de buvettes XXXL qui  nous accueillent sur Treasure Island, conduits par une armada de bus qui feront la navette toute la nuit. Histoire de patienter avant le concert du "Greatest American rock band ever" (d'après USA Today 2005) nous avons même droit à des attractions de foire, où il faut dégommer une cannette de coke pour gagner une peluche rose. Je ne suis pas resté bien longtemps, je dois avouer n'avoir jamais entendu parler de Pearl Jam avant et ne pas être vraiment fan, mais ça valait le déplacement rien que pour voir ce qu'une "party" peut donner avec un budget à la Oracle World !










NB: si vous voulez obtenir un billet pour JavaOne sur votre DIF, évitez de montrer ce billet à votre RH ...