15 novembre 2012

Devoxx Day 3

On attaque le gros morceau avec les journées "conférence"

La matinée est occupeé par les "keynotes" :

Le ton est donné avec une "danse" des robots Nao d'Aldebaran-Robotics. Bluffant !
Stephan Jansenn intervient alors pour accueillir les 1400 participants de la conf, les apostrophant sur ses robots-jouets de luxe qui pourraient être "le comodore 64 de la prochaine génération".
Restant sur le sujet, passe alors un vidéo présentant Devox4Kids, un programme super sympa sur la robotique pour les plus jeunes. S'il y en a que ça tente j'aimerais bien faire ce genre de chose à Rennes, bippez moi.

Suit l'annonce, toujours en vidéo, de DevoxxFrance du 27 au 29 mars, et un passage sur scène de Nicolas, José et Antonio (qui, mal réveillé, s'est trompé de couleur pour le polo DevoxxFrance :P). Suit alors une autre vidéo, extraite des Monthy Python, sur l'affrontement des chevaliers d'Arthur fàce aux français. La vidéo s'arrête sur "j'ai un plan" et l'équipe du LondonJug débarque habillée en chevalier et annonce ...

Devoxx UK les 26 et 27 mars (oui, il y a recouvrement) et invite les speakers à considérer les 2h30 d'Eurostar pour faire d'une pierre deux coups.

On passe ensuite à la keynote Oracle. J'en profite pour aller satisfaire un besoin naturel et consulter mes mails, et je reviens pour la dernière démo JavaFX (certains prétendent qu'il y a eu à Devoxx plus de sujets sur JavaFX que d'utilisateurs :P). A priori je n'ai pas raté grand chose.

Neal Ford présente ensuite "Geek Leak", ou "comment l'esprit geek transpire sur des activités non-informatique. Autant Neal est un super speaker, autant j'ai trouvé son show très moyen, complètement décousu.

Le marathon commence alors avec les Conférences, qui vont s'enchainer toute l'après midi jusqu'à 19h.

Je vais voir la conf sur AppEngine, avec un coup de main à  Ludovic Champenois pour mettre un peu d'huile dans sa démo de l'intégration de DEV@Cloud avec AppEngine. Google Execute Engine, concurrent direct d'Amazon EC2, est une bénédiction pour les dévelopeurs GAE qui doivent faire avec les contraintes de la plateforme. Par contre, ne pas oublier de tuer les instances après la démo sous peine de payer une grosse facture :)

Je fais une pause en allant voir l'équipe de CodeStory en action. Mal placés, ils doivent subir un environnement bruyant qui nuit à la qualité du show, qui est pourtant toujours aussi bluffant. Le public de Devoxx n'était pas aussi préparé que celui de DevoxxFrance, c'est dommage pour eux même si la performance est tout de même appréciée de tout ceux qui viennent "perdre" une heure à les suivre.

Je vais ensuite à une présentation sur Vert.X, qui m'a déçue. Beaucoup de théorie pas super intéressante que j'aurais préféré voir remplacée par des démos. Pendant ce temps, Arnaud suit la conf sur Nao et a bien du mal pour se retenir de faire un gros chèque à Aldébaran-Robotics pour remplacer son Karotz.

Après la pause j'enchaine avec un talk sur Dart, qui manquait un peu de peps mais était tout de même très bien mené, avec beaucoup d'exemples. Je reste TRES perplexe sur les web components, qui permettront à termes de "pluger" de nouvelles balises HTML riches. En l'absence de namespace, l'usage est de préfixer ces tags custom : . Seulement, apparaitront inévitablement des librairies de web composants, et donc des possibles conflits de noms de tags. Pourquoi ne pas avoir repris les namespaces xml ? A priori, c'est juste "trop tôt" pour être un problème :-/

Je zappe la dernière session qui m'inspire modérément pour aller "socializer" sur le stand Google, puis rejoindre les J/GT- User Group leaders qui sont invités par le géant du web pour un meeting dans le pub d'à côté. La soirée se finit inévitablement au Kelly's, lieu de toutes les débauches mais dont je ne dirais rien : "ce qui se passe à Devoxx reste à Devoxx" :D