17 novembre 2010

The State of the Web

"The State of the Web" seconde partie de la keynote de ce mercredi, présentée par Dion Almaer et Ben Galbraith est rodée de longue date. Si le sujet a déjà été présenté, le contenu reste d'actualité.

Qu'est ce qui fait le succès d'une application ? Partant du constat que les applications actuelles sont consommées comme le contenu multimédia, avec un "hit" au lancement, un effet de masse, etc, les rouages du succès sont décortiqués. Trois piliers fondamentaux :

  • une plateforme largement distribuée.
  • un marchandising soigné pour accueillir le consommateur
  • une capacité adaptée de la plateforme


Les applications web souffrent de ce point de vue.

  • La plateforme est très largement distribuée mais pas du tout homogène, ce qui est un prérequis (avec quelques citations à l'appui de grosses réussites commerciales comme Microsoft ou Apple). Une norme réellement supportée est nécessaire.
  • Le marchanising s'appelle de nos jour un "AppStore". Google ou Mozilla explorent cette piste mais il n'y a pas encore d'équivalent aussi incontournable que l'AppleStore pour le web
  • Les capacités de la plateforme web sont largement sous-évaluées. Habitués aux limites d'IE6 les applis "web" sont un pâle reflet de leur équivalent iPhone; pourtant la même ergonomie est techniquement possible. Chrome Frame est la contribution de Google pour ne pas devoir attendre 10 ans la migration massive vers IE 9.


Toutes les briques ne sont pas en place, mais le web et la norme HTML 5 promettent un écosystème applicatif sans précédent en terme de diffusion.